person holding plastic packs

#2 – Arrêt du café en capsule

Simplicité, rapidité, variété – le café en capsule a été longtemps le seul café bu au centre médical.

Quel est le problème ?

Nous avons estimé notre consommation à environ 50 cafés bus par jour, soit 250 par semaine, 1 000 par mois, 12 000 par an… et autant de capsules jetées. La production d’une capsule nécessite de l’énergie, de l’aluminium, du plastique, beaucoup de transports et un emballage.

Ajouté à cela, chaque étage avait au moins une machine à capsule voire deux !

Quelle est la solution ?

Nous avons étudié plusieurs solutions :

  • Recyclage des capsules : idée séduisante, néanmoins le recyclage n’est pas une fin en soi. Il est plus pertinent de diminuer sa production de déchets et d’utiliser le recyclage pour les déchets que nous ne pouvons pas éviter.
  • Utiliser des capsules réutilisables à remplir soi même : en pratique, assez compliqué à utiliser au centre, nécessitant du temps. Et la capsule réutilisable est fabriquée et deviendra un jour un déchet.
  • Enfin, utiliser du café en grains ! Solution retenue.

L’avantage du café en grains est de pouvoir s’acheter en grande quantité donc limiter l’emballage, de choisir plus facilement la provenance et ne pas produire de déchet (autre que le marc de café, comme toute méthode).

Cela a nécessité d’investir dans une machine à café avec broyeur à café intégré.

Qu’en est-il du coût ?

Concernant le café, nous restons sur notre estimation de 50 cafés par jour. Un expresso contient environ 8g de café. Le café en grain choisi est à 17Fr/kilo.

CapsuleGrainDifférence
Prix par café0,36 Fr0,136 Fr0,224 Fr
Montant sur une journée18 Fr6,8 Fr11,2 Fr
Montant sur une semaine90 Fr34 Fr56 Fr
Montant sur un mois 360 Fr136 Fr224 Fr
Montant sur une année4 320 Fr1 632 Fr2 688 Fr
Différence de prix entre le café en capsule et en grains

Sur une année, nous pouvons économiser 2 688 Fr pour le café ! Et ce montant va pouvoir amortir l’investissement pour des machines avec broyeur.

Nous avons opté pour une machine assez simple d’utilisation, et seules deux machines ont été achetées : une pour notre salle de pause au 3e étage, et une au rez-de-chaussée partagée avec les patients.

Une petite tirelire est mise à disposition afin que les personnes qui le souhaitent puissent payer leur café. Mais la gratuité est de mise !

En résumé

  • Réduction de la production de déchet
  • Mutualisation des appareils électriques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code